Quel premier investissement réaliser en immobilier d’entreprise ?

Quand on pense investissement immobilier, c’est bien souvent l’achat d’un logement qui nous vient à l’esprit. L’immobilier d’entreprise, plus confidentiel que l’immobilier résidentiel, s’avère plus rentable sur le long terme et offre de belles perspectives de plus-values. Vous souhaitez investir dans l’immobilier professionnel ? Comment procéder et quel premier investissement réaliser en immobilier d’entreprise ?

 

L’immobilier d’entreprise : un placement aux nombreux avantages

 

Investir dans l’immobilier d’entreprise, c’est investir dans des bureaux en pleine propriété ou par lots, des locaux commerciaux et retail, des locaux d’activité, des entrepôts et bâtiments industriels ou mixtes, de l’hôtellerie, des résidences de service…

 

Pourquoi investir dans des bureaux ou des locaux commerciaux ?

 

Alors que nombre d’investisseurs se tournent vers l’immobilier résidentiel, l’immobilier d’entreprise demeure un placement sûr et rentable. Selon les données de l’Institut de l’Épargne Immobilière et Foncière, sur les vingt dernières années, l’investissement immobilier professionnel a dégagé un taux de rendement annuel supérieur à 9 %, un taux supérieur à l’investissement immobilier traditionnel. Selon le type de local, la rentabilité sera bien sûr différente : d’environ 3 % pour les bureaux par exemple jusqu’à 10 % pour les entrepôts. Les locaux commerciaux sont quant à eux le type de bien le plus représenté. Leur rentabilité est généralement de 7 %.

L’immobilier d’entreprise est en général plus rentable pour les propriétaires-bailleurs car la plupart des charges incombent au locataire. S’il s’agit d’un local commercial, l’acquéreur pourra également appliquer un bail commercial dont la longue durée lui assure une pérennité en matière de revenus passifs. Qui plus est, les nouvelles opportunités se développent actuellement dans le secteur de l’immobilier, par exemple le développement du coworking.

 

Bail commercial ou bail professionnel ?

 

La nature du bail peut orienter votre choix vers l’achat d’un local dédié à une activité commerciale ou l’acquisition d’un local professionnel. En effet, selon la nature du bien, le locataire et le secteur d’activité, l’un ou l’autre de ces baux sera signé.

Le bail commercial est d’usage pour les activités commerciales, industrielles et artisanales. Un bail commercial dispose d’une durée déterminée de 9 ans et ne peut être rompu avant 3 ans. Dans le cas d’un bail commercial, le locataire dispose d’un droit au renouvellement.

Vous devrez conclure un bail professionnel pour toutes les autres activités, notamment les activités non commerciales. Un bail professionnel doit être conclu pour une durée de 6 ans minimum et peut être résilié à tout moment, avec un préavis de 6 mois. Le propriétaire-bailleur peut mettre fin au bail à l’expiration de sa durée sans justification et sans contrepartie financière.

Comment investir dans l’immobilier d’entreprise ?

 

Le choix du bien en fonction de vos objectifs

 

Vous souhaitez investir dans l’immobilier professionnel ? Vous pouvez soit prospecter en direct les propriétaires, soit passer par une agence immobilière spécialisée. La localisation géographique du bien ainsi que son accessibilité étant primordiales, une agence aura l’avantage de savoir dénicher les meilleures opportunités. Par ailleurs, une agence saura vous guider sur le choix du bien en fonction de vos objectifs :

  • si vous êtes professionnel, vous pouvez investir dans votre propre local d’activité ;
  • si vous souhaitez générer un revenu supplémentaire immédiat, mieux vaut investir dans des bureaux neufs ne nécessitant pas de travaux ;
  • si vous souhaitez préparer votre retraite, investissez dans des locaux anciens pour un investissement à long terme.

 

Dans le cadre d’un premier investissement, qui plus est si votre budget est limité, mieux vaut vous tourner vers de petites surfaces ou des locaux artisanaux.

 

Immobilier professionnel : quelle structure d’acquisition ?

 

Comme pour l’immobilier résidentiel, il est tout à fait possible d’acquérir votre premier local en direct. Un choix qui reste cependant marginal, surtout s’il s’agit d’un premier achat. En général, les investisseurs particuliers investissent via

  • une SCI (Société Civile Immobilière) qui permet d’unir plusieurs investisseurs dans un cadre juridiquement relativement souple ;
  • une SCPI (Société Civile de placement Immobilier), souvent privilégiée par les petits investisseurs particuliers. Elle permet d’acheter collectivement des parts, la gestion du bien étant confiée à une société spécialisée ;
  • un OPCI (Organisme de placement collectif Immobilier), semblable aux SCPI, à la différence que l’investissement qu’un certain montant du placement est composé d’actifs financiers divers ;
  • une SNC (Société en Nom Collectif) : une solution fiscalement intéressante pour la mise à disposition de locaux professionnels ou commerciaux déjà équipés.

 

Plus rentable et moins que l’investissement résidentiel, l’immobilier d’entreprise vous assure des revenus passifs et une plus-value intéressante. Vous souhaitez être conseillé sur les investissements en immobilier d’entreprise ? Sur les stratégies de valorisation possibles ? Sur les meilleures opportunités de revente ? Fika vous accompagne à travers son département « Vente à Investisseurs » et vous propose ses services spécialisés pour la réalisation de vos projets d’investissement.

 

Fika intervient comme conseil sur le grand Sud-ouest auprès d’investisseurs institutionnels (SCPI, SIIC, fonds d’investissement, foncières) et privés. Véritables spécialistes sur le marché d’investissement, nous vous apportons notre expertise sur toutes typologies d’actifs.

 

Contactez-nous.

© FIKA, vous accompagne dans vos cessions et acquisitions sur les agglomérations toulousaine et bordelaise – Site réalisé par Com en Scène. Mentions légales – Politique de protection des données

Quels sont vos besoins ?